Protex International : une expansion dynamique sur fond de défis à surmonter

En France, l’industrie chimique génère un chiffre d’affaires de plus de 80 milliards d’euros et emploie plus 185 000 personnes. Le poids de ce secteur en fait l’un des domaines les plus importants de l’économie. Par ailleurs, le savoir-faire français dans le développement, la fabrique et l’exploitation des produits chimiques est mondialement reconnu. L’Hexagone est représenté par des enseignes spécialisées comme Protex International. Ce groupe français créé en 1932 est un véritable leader dans sa branche d’activité. Toutefois, dans un secteur où l’innovation est essentielle et où la concurrence s’intensifie chaque année, la firme a décidé de renforcer ses acquis afin de relever tous les défis qui se présentent à elle.

Une présence renforcée au niveau international

Si la société Protex International bénéficie d’un positionnement stable au niveau national, elle est encore confrontée à quelques difficultés au niveau mondial. Le constat de cette situation a encouragé l’industriel à renforcer sa présence à l’international. La stratégie a débuté avec le rachat de l’entreprise Bretillienne Dalic en 2018. L’acquisition de cette structure a permis à l’enseigne de booster ses activités dans le domaine de la métallisation électrochimique sélective. Ce procédé est indispensable dans la production de produits chimiques utilisés dans le ferroviaire, l’aérospatiale et l’industrie marine.

À l’instar de ce rachat, le groupe a prévu d’accélérer la réalisation de ses projets de fusions-acquisitions. Il est important de rappeler que la firme est déjà présente dans plus de 20 pays. Cependant, puisque sa stratégie de croissance est basée sur un accompagnement rapproché, elle a besoin d’élargir son réseau de distributeurs. S’implanter sur la plupart des sites de ses clients, tel est le défi pour la société française. Mais si cet objectif paraît facile à atteindre sur le papier, il requiert une démarche complexe qui s’inscrit sur le long terme. Bien sûr, avec des produits qui sont déjà commercialisés dans plus de 60 pays, Protex International ne devrait pratiquement pas avoir trop de difficultés dans la concrétisation de ses ambitions d’internationalisation.

Une vague de défis à relever

Comme toutes les autres structures œuvrant dans son secteur, l’industriel français est confronté à de nombreux défis. D’une part, les enjeux du contexte économique mondial doivent être maîtrisés. Les derniers résultats publiés par le CEFIC (Conseil européen de l’industrie chimique) montrent que les firmes les plus performantes du moment sont celles qui ont été capables de s’adapter aux évolutions de la situation mondiale. Dans le cas de Protex International, la diversification des activités a déjà permis à l’enseigne de proposer un large portefeuille de produit répondant aux besoins du marché. Toutefois, la firme doit toujours être prête à s’adapter à tout éventuel changement de contexte (enjeux environnementaux, politique générale des États, « guerre » commerciale et autres).

D’autre part, l’innovation est un levier à ne pas oublier. Dans l’industrie chimique, la compétitivité d’une société dépend grandement de sa capacité à intégrer les avancées technologiques. Face à ce défi, le groupe a prévu d’investir un peu plus dans ses projets d’innovation, notamment ceux concernant la Big Data, les algorithmes d’intelligence artificielle et la digitalisation des échanges avec les clients.